Constitué à Paris en 1980, le Quintette Moraguès se produit depuis sur les grandes scènes internationales tant en Europe qu'aux Etats-Unis, au Japon, en Australie, au Moyen Orient.

 

En 1992, le Quintette Moraguès rencontre le pianiste russe Slatoslav Richter pour une série de concerts en France, notamment au théatre du Chatelet à Paris, mais aussi en Russie, au Musée Pouchkine à Moscou.  Ce dernier concert consacré à Beethoven fait d'ailleurs l'objet d'un enregistrement "live" édité par Philips.

 

Salué par la presse pour l’ensemble de ses enregistrements, "Choc" du monde de la musique, Diapason, Télérama, Sélection RTL, Nominé aux Victoires de la Musique, le Quintette Moraguès obtient en 1994 le Grand Prix de la Nouvelle Académie du Disque pour son interprétation des deux sérénades pour instruments à vent de Mozart.

 

Pascal Rogé, Christian Zacharias, Brigitte Engerer, Christian Ivaldi, Jean-François Heisser, Jean-Claude Pennetier, Michel Dalberto, Philippe Cassard, Emmanuel Strosser et Claire Désert comptent parmi les partenaires les plus fidèles du groupe, ainsi que Nora Gubisch et Alain Altinoglu avec lesquels ils proposent une version très remarquée des Kindertotenlieder de Gustav Mahler adaptés par David Walter pour piano, voix et quintette à vent, en particulier lors d'un concert au théatre du Chatelet à Paris.

 

Grâce à la qualité des adaptations de David Walter, le Quintette Moraguès a pu diversifier son répertoire et considérablement enrichir la littérature de cette formation. La transcription, couramment utilisée durant des siècles d’histoire de la musique, prend ici tout son sens.

A l’image du quatuor à cordes, le quintette à vent se hisse ainsi au rang des formations incontournables de musique de chambre.

 

 

Photo  Yves Pertau

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic
  • Vimeo Social Icon